Nathalie Cadet, rédactrice freelance et polyvalente

Professionnelle de la communication écrite, je me positionne avant tout comme écrivain public, terme qui a le mérite de véhiculer deux informations essentielles au niveau de mon activité : le fait que ma plume est à la disposition de tous ; et ma polyvalence en matière de rédaction et d’écriture.

Car je suis également biographe, rédactrice Web & édition, voire conceptrice-rédactrice publicitaire ou journaliste selon ma mission. Ce n’est qu’une question de terminologie. Tous ces métiers désignent des professionnels de l’écriture, tout en précisant leur domaine d'intervention. De « fille de pub » parisienne à rédactrice vendéenne, j’ai toujours évolué dans un univers où le choix des mots est stratégique.


Issue de l'univers du marketing et de la publicité

Diplômée de l’École du Marketing et de la Publicité (Paris), j’ai travaillé pendant près de 20 ans dans ce domaine et différentes entreprises. J’ai, entre autres postes, occupé ceux de responsable communication d’enseignes nationales de la distribution, de responsable marketing dans l’édition ou de responsable de la promotion des ventes dans la restauration. Toutes ces années, j’ai communiqué auprès de publics variés, exerçant et bonifiant ma plume.


Diplôme universitaire Écrivain public et Auteur-conseil

En 2009, j’ai repris mes études à l’université de Toulon, où j’ai préparé le Diplôme universitaire Écrivain public et Auteur-conseil, obtenu avec mention "très bien". J’ai été formée à différentes écritures : littéraire, biographique, argumentative, journalistique, théâtrale... Je pensais faire une parenthèse professionnelle. Ce fut une véritable révélation personnelle. On dit que l’écriture est une arme. C’est indéniable, arme des plus efficaces et sans danger. J’ai appris à la manipuler sans rater ma cible.


Entrepreneuse indépendante depuis 2011

En 2010, j’ai quitté la capitale pour m’installer en Vendée. En 2011, j’ai créé COMM’ent dire, ma société de services en rédaction. Ce n'est pas une reconversion et je n’ai pas changé de profession. Je reste une communicante, ma vocation. Mais je me suis spécialisée dans la communication écrite. Et je continue de suivre des formations pour me perfectionner, notamment dans le domaine de la rédaction Web. Mon champ d’intervention est large, avec pour limites une déontologie professionnelle et une éthique personnelle.